Aller au contenu de la page

Hausse tarifaire sur ce produit

Timbre - 96ème Congrès de la Fédération des Associations Philatéliques - Chalon-sur-Saône - Lettre verte - Lettre verte

Timbre - 96ème Congrès de la Fédération des Associations Philatéliques - Chalon-sur-Saône - Lettre verte - Lettre verte
1 / 2
Livraison OFFERTE
à partir de 25 € d’achats
1,16 €
Prix unitaire TTC
En stock
Vendu et expédié par La Poste

Description

ID 1123009

Nature de l'envoi : Lettre verte (J+3)

Poids maximum : 20 g

Destination de l'envoi : France

Pour appréhender Chalon-sur-Saône, la deuxième plus grande ville de Bourgogne, et découvrir la richesse de son patrimoine, l’idéal est d’emprunter le « Chemin de l’Orbandale ». Sur des plaques scellées au sol, trois cercles d’or (« orbes » en vieux français) aux armoiries de la cité servent de guide.

Les hautes tours de la cathédrale Saint-Vincent dominent la place, encadrée de jolies maisons à pans de bois et agrémentée d’une fontaine sculptée par l’artiste local Ivan Avoscan (1928-2012). À l’intérieur, il faut prendre le temps de regarder les détails des chapiteaux romans et d’admirer la légèreté de l’arcature trilobée à clairevoie bordant les galeries du cloître gothique.

La ville est fière d’avoir vu naître, en 1765, Nicéphore Niépce, l’inventeur de la photographie, dont la statue orne la place du Port Villiers. Cette place rappelle ce que Chalon doit à la Saône, elle qui a toujours su tirer parti du commerce fluvial : aux amphores romaines succédèrent les marchandises du Moyen Âge qui descendaient la rivière jusqu’au Rhône sur leurs embarcations de bois. Au XIXe siècle, les passagers du train de Paris s’arrêtaient à Chalon pour prendre le vapeur qui les menait à Lyon ou Marseille. Aujourd’hui, héritiers d’une longue tradition, ce sont des bateaux de croisière qui accostent sur les quais de Saône.

Marguerite Boucicaut (1816-1887), épouse d’Aristide Boucicaut, créateur du Bon Marché à Paris, n’a jamais oublié ses origines. Cette philanthrope a financé de son vivant un pont sur la Saône, très utile pour désenclaver son village natal, Verjux, et les communes avoisinantes.Elle légua son immense fortune à de multiples œuvres de bienfaisance à travers la France entière. Mais dans son testament, l’enfant du pays prit des dispositions spécifiques pour doter Verjux d’une école, d’une mairie, d’un asile, et Chalon d’une maison pour mères en difficulté.

Du 26 au 29 mai 2023, Chalon-sur-Saône accueillera le Championnat National de la FFAP, et son 96e congrès.

Sur le timbre : la place du port Villiers, et les édifices du quai des messageries longeant la Saône.

La ville a vu naître Nicéphore Niépce, et a érigé sa statue à l’avant de la place du Port Villers.

C’est le portrait d’une « autre enfant du pays » qui illustre la vignette : Marguerite Boucicaut, née à Verjux tout près de Chalon. Ils furent de grands philanthropes avec son époux Aristide Boucicaut qui créa le « Bon Marché ». A sa mort, elle distribua sa fortune à l’assistance publique, en dons, legs …En contour de feuille, en haut l’arcature trilobée à clairevoie qui aujourd’hui encore borde les galeries du cloître gothique de la cathédrale Saint-Vincent ; sur les marges verticales, les plaques ornées des trois cercles d’or (orbes en vieux français) des armoiries de la cité, elles signalent le « Chemin de l’Orbandale », circuit touristique parcourant la ville.