En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus Fermer

Le retour sur terre de Thomas Pesquet

Découvrez les expériences inoubliables de Thomas Pesquet avec ces 4 timbres. La mission PROXIMA de Thomas Pesquet qui s’étend sur les missions 50 et 51 de la station spatiale internationale, s'illustre avec ce Collector "Retour sur Terre".





Thomas Pesquet en quelques mots...

- Astronaute français de l’Agence Spatiale Européenne (ESA)

- 10ème français à partir dans l’espace

- 6 ans d’entraînement et d’apprentissage avant cette mission

- 196 jours d’épopée spatiale autour de la Terre à bord de l'ISS.

Le collector

A l'occasion du retour de Thomas Pesquet, La Poste émet un collector de 4 timbres autocollants représentant le spationaute à bord de l'ISS. Ces 4 timbres peuvent être utilisés pour affranchir votre courrier à destination de la France en lettre verte. Le collector " Retour sur Terre" est vendu exclusivement sur laposte.fr et au Carré d'Encre.

Oblitération 1er jour

Pour obtenir l'oblitération 1er jour, rendez-vous au Carré d'Encre, 13 bis rue des Mathurins, 75009 Paris.

tampon timbre à date
Thomas Pesquet et sa combinaison extra-véhiculaire

Thomas Pesquet et sa combinaison extra-véhiculaire

Thomas Pesquet dans sa combinaison de sortie extra-véhiculaire, il est très concentré alors qu'il va sortir dans l'espace pour la deuxième fois. Avec son collègue de la Nasa, ils vont installer une nouvelle interface d'amarrage pour la station.

Un peu de couture dans l'espace

Un peu de couture pour remplacer l’écusson brodé sur sa combinaison de Soyouz. La combinaison de Soyouz est une combinaison qui permet de secourir l’astronaute en cas de dépressurisation de la cabine. La mission Proxima de Thomas Pesquet s’étend en effet sur les missions 50 et 51 de la station spatiale internationale. Dans l’espace, il faut savoir tout faire.

Un laboratoire pas comme les autres

La station spatiale internationale est avant tout un formidable laboratoire en orbite. Ici, thomas mesure la rigidité de ses artères à l’aide d’un capteur du dispositif EYEWEAR conçu par Medes, la filiale santé CNES de l’agence spatiale française. Ce dispositif permet de suivre l’état physiologique, médical et nutritionnel des astronautes.

Un selfie unique en son genre

Profitant d’une petite pause lors de sa première sortie dans l’espace, Thomas Pesquet. Réalise un selfie spectaculaire. Sous lui, la Terre qui défile se reflète dans la visière de protection de son casque.